LCR Section Calaisienne

  • Accueil
  • > Non classé
  • > La LCR présentera plus de 500 candidats aux législatives pour « résister » à Sarkozy

19 mai, 2007

La LCR présentera plus de 500 candidats aux législatives pour « résister » à Sarkozy

Classé sous Non classé — lcrsectioncalaisienne @ 9:27

dimanche 13 mai 2007, 19h41

AFP

Par Thomas MORFIN   ( yahoo actualités)

Photo

PARIS (AFP) – La Ligue communiste révolutionnaire présentera pour la première fois plus de 500 candidats aux législatives, première étape de la « résistance » qu’elle appelle de ses voeux face à Nicolas Sarkozy, après le score honorable de son candidat Olivier Besancenot à la présidentielle.

460 candidats (sur 577 circonscriptions) porteront les couleurs de la LCR, qui soutiendra en outre une quarantaine de candidatures « unitaires » issues des rangs antilibéraux ou communistes, a déclaré dimanche Pierre-François Grond, membre du bureau politique du parti, après une réunion ce week-end de la direction nationale de la Ligue (« parlement » de quelque 80 personnes). 

Ce nombre de candidats « sans précédent » – la LCR en avait présenté quelque 420 en 2002 – « s’explique par le succès militant de notre campagne », a-t-il affirmé lors d’une conférence de presse, à la veille de l’ouverture du dépôt des candidatures. 

Olivier Besancenot, qui a recueilli le meilleur score de l’extrême gauche au premier tour de la présidentielle (4,08%), « sera le porte-parole et la locomotive de l’ensemble de ces candidatures », mais ne se présentera pas lui-même, a précisé M. Grond. 

Les candidats de la Ligue, a-t-il souligné, seront à parité hommes-femmes, pour la plupart âgés de 30-35 ans et « de toutes origines ». 

Face au gouvernement du président élu Nicolas Sarkozy, que la formation trotskiste accuse de préparer des « mesures antidémocratiques et antisociales », la LCR appelle à « organiser un front de résistance avec les partis de gauche, les syndicats et les associations ». 

« Le projet de Nicolas Sarkozy implique des crises et des confrontations sociales fortes », a assuré M. Grond, citant droit du travail et immigration

« Solidaire de l’appel des organisations de jeunes à manifester le 16 mai », la Ligue récuse les actions « ultraminoritaires et violentes » ayant suivi l’élection du candidat UMP, mais dénonce la « répression » policière et judiciaire. 

Après l’échec à former un front antilibéral unitaire à la présidentielle, la LCR souhaite la création d’une « force politique nouvelle » incarnant « une gauche anticapitaliste » face à « une droite dure » au pouvoir et « une gauche molle qui cherche une coalition avec le centre ». 

Interrogé sur les contacts avec Lutte ouvrière, le Parti communiste et les collectifs soutenant José Bové, M. Grond a expliqué toutefois que « tout le monde campe sur ses positions ». 

« Il faut traduire politiquement notre audience », a-t-il insisté, n’excluant pas que la LCR se constitue en parti « plus implanté dans les entreprises, dans les classes populaires » afin de porter cette « force nouvelle ». 

Soulignant que cette question serait au coeur du prochain congrès de la LCR, en décembre ou janvier prochain, il a expliqué: « peut-être qu’il ne faut pas tout le temps attendre Godot ».

Laisser un commentaire

Poletudiant |
Vivre la République du Progrès |
l'avenir vue par un militan... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | THE DODIBLOG
| Rassemblement des français
| Les lumières en héritage