LCR Section Calaisienne

20 mai, 2007

L internationale- Mr R

Classé sous Non classé — lcrsectioncalaisienne @ 18:33

http://www.dailymotion.com/video/1enBRnFRjrdyJbW9v

Vidéo Olivier BESANCENOT

Classé sous Non classé — lcrsectioncalaisienne @ 18:20

http://www.dailymotion.com/video/W9aLXQFl9mtcK20F7

19 mai, 2007

La LCR présentera plus de 500 candidats aux législatives pour « résister » à Sarkozy

Classé sous Non classé — lcrsectioncalaisienne @ 9:27

dimanche 13 mai 2007, 19h41

AFP

Par Thomas MORFIN   ( yahoo actualités)

Photo

PARIS (AFP) – La Ligue communiste révolutionnaire présentera pour la première fois plus de 500 candidats aux législatives, première étape de la « résistance » qu’elle appelle de ses voeux face à Nicolas Sarkozy, après le score honorable de son candidat Olivier Besancenot à la présidentielle.

460 candidats (sur 577 circonscriptions) porteront les couleurs de la LCR, qui soutiendra en outre une quarantaine de candidatures « unitaires » issues des rangs antilibéraux ou communistes, a déclaré dimanche Pierre-François Grond, membre du bureau politique du parti, après une réunion ce week-end de la direction nationale de la Ligue (« parlement » de quelque 80 personnes). 

Ce nombre de candidats « sans précédent » – la LCR en avait présenté quelque 420 en 2002 – « s’explique par le succès militant de notre campagne », a-t-il affirmé lors d’une conférence de presse, à la veille de l’ouverture du dépôt des candidatures. 

Olivier Besancenot, qui a recueilli le meilleur score de l’extrême gauche au premier tour de la présidentielle (4,08%), « sera le porte-parole et la locomotive de l’ensemble de ces candidatures », mais ne se présentera pas lui-même, a précisé M. Grond. 

Les candidats de la Ligue, a-t-il souligné, seront à parité hommes-femmes, pour la plupart âgés de 30-35 ans et « de toutes origines ». 

Face au gouvernement du président élu Nicolas Sarkozy, que la formation trotskiste accuse de préparer des « mesures antidémocratiques et antisociales », la LCR appelle à « organiser un front de résistance avec les partis de gauche, les syndicats et les associations ». 

« Le projet de Nicolas Sarkozy implique des crises et des confrontations sociales fortes », a assuré M. Grond, citant droit du travail et immigration

« Solidaire de l’appel des organisations de jeunes à manifester le 16 mai », la Ligue récuse les actions « ultraminoritaires et violentes » ayant suivi l’élection du candidat UMP, mais dénonce la « répression » policière et judiciaire. 

Après l’échec à former un front antilibéral unitaire à la présidentielle, la LCR souhaite la création d’une « force politique nouvelle » incarnant « une gauche anticapitaliste » face à « une droite dure » au pouvoir et « une gauche molle qui cherche une coalition avec le centre ». 

Interrogé sur les contacts avec Lutte ouvrière, le Parti communiste et les collectifs soutenant José Bové, M. Grond a expliqué toutefois que « tout le monde campe sur ses positions ». 

« Il faut traduire politiquement notre audience », a-t-il insisté, n’excluant pas que la LCR se constitue en parti « plus implanté dans les entreprises, dans les classes populaires » afin de porter cette « force nouvelle ». 

Soulignant que cette question serait au coeur du prochain congrès de la LCR, en décembre ou janvier prochain, il a expliqué: « peut-être qu’il ne faut pas tout le temps attendre Godot ».

18 mai, 2007

Présentation des candidats de la LCR pour les législatives dans les 6éme et 7éme circonscriptions

Classé sous Non classé — lcrsectioncalaisienne @ 16:27

                                                                                                   

Bernard Piwon, Laurent Roussel, Christian Ternisien (manque Jean-Jacques Ledoux). Forte d’un score oscillant le plus souvent entre 6 et 7 % dans le Calaisis, le Boulonnais et l’Audomarois au premier tour de la présidentielle, la LCR présente des candidats aux législatives des 10 et 17 juin.

Rencontre avec les candidats en lice dans les 6e et 7e circonscriptions.
Alors qu’Olivier Besancenot a été le candidat de l’extrême-gauche ayant réalisé le meilleur score au premier tour de la présidentielle, son parti, la Ligue communiste révolutionnaire (LCR), poursuit sur sa lancée avec les législatives.
Dans la 6e circonscription (Boulonnais-Calaisis), le tandem Christian Ternisien – Jean-Jacques Ledoux partira sous la bannière LCR. Dans la 7e (Calaisis-Audomarois), le responsable de la section calaisienne, Laurent Roussel, se présente avec Bernard Piwon comme suppléant.
À 57 ans, Christian Ternisien est bien connu à Calais. Il est secrétaire général du syndicat CGT de la chambre de commerce et d’industrie, un syndicat dont il est aussi représentant au niveau national. Également administrateur de la CAF, il n’a jamais eu de mandat politique, même s’il dit s’être présenté une fois aux cantonales. Son suppléant est Jean-Jacques Ledoux, de Saint-Martin-les-Boulogne, agent EDF.

 

Logements insalubres

Laurent Roussel est lui aussi connu à Calais pour son combat contre les logements insalubres. Cet ancien cadre de la grande distribution de 42 ans est depuis 2000 patron d’un café, rue Mollien. Après avoir suivi une grève de la faim pour dénoncer l’insalubrité de son immeuble, il a créé l’association qui porte son nom, engagée pour l’amélioration des conditions de logement. Il est aussi à l’origine, avec Christian Ternisien, de la création de l’antenne calaisienne de la LCR, qui compte une trentaine de membres, plus une dizaine dans sa section jeunes. Il aura pour suppléant Bernard Piwon, 54 ans. Habitant Bayenghem-les-Eperlecques, il travaille à Arc international, où ce GCTiste est membre du CHSCT (comité d’hygiène et de sécurité et des conditions de travail). Comme Laurent Roussel, il se présente pour la première fois à une élection.
Les candidats LCR vont mener leur campagne autour des thèmes développés par Olivier Besancenot : la défense « des intérêts des travailleurs, des demandeurs d’emploi, des retraités, des jeunes, le rassemblement des forces anti-capitalistes ; notre adversaire est la droite et l’extrême-droite ». À ce titre, les membres calaisiens de la LCR disent « respecter le Parti communiste », mais affirment aussi leur différence par rapport à lui : « Nous voulons être indépendants par rapport au Parti socialiste, ce que le PCF n’est pas.
» Ils ne craignent pas la concurrence des candidats communistes aux législatives, implantés localement puisqu’élus municipaux à Calais.
Mettant l’accent sur « l’écoute des électeurs sur le terrain et le dialogue », la LCR pense « faire plus de 10 % » dans la 6e circonscription et carrément « être au second tour » dans la 7e. • A. M.

> LCR : 44, rue Mollien à Calais ; http://lcrsectioncalaisienne.unblog.fr/

Posté sous : Législatives dans le Pas-de-Calais,

A Calais…

Classé sous Non classé — lcrsectioncalaisienne @ 16:23

img097bis.jpg 

1234

Poletudiant |
Vivre la République du Progrès |
l'avenir vue par un militan... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | THE DODIBLOG
| Rassemblement des français
| Les lumières en héritage